Effets spéciaux de Prometheus

24 Octobre 2012
Découvrez tous les secrets du dernier long-métrage de Ridley Scott
Effets spéciaux de Prometheus

L’édition Blu-ray 3D Collector de Prometheus vient de sortir et révèle quelques-uns des secrets de fabrication des effets spéciaux du film. En bonus, le making off « Les dieux furieux : les secrets de Prometheus » inclut séquences en coulisse et interviews de plusieurs spécialistes des effets spéciaux de MPC (The Moving Picture Company), filiale de Technicolor.

La magie des effets spéciaux repose avant tout sur des talents : ceux des superviseurs de MPC, Richard Stammers et Charley Henley, et de la productrice Marianne Speight. Ensemble, ils ont dirigé l’équipe qui a réalisé plus de  400 plans en native stereo . Richard Stammers a supervisé la création de l’ensemble des effets spéciaux, tandis que Charley Henley a dirigé l’équipe MPC qui les a réalisés.

["data":"http://www.youtube.com/v/NdJYlKfyjg8?version=3&rel=0;","allowFullScreen":"true","allowscriptaccess":"always","src":"http://www.youtube.com/v/NdJYlKfyjg8?version=3&rel=0;","allowfullscreen":"true"]

VFX breakdown for Prometheus
Musique: 'A Planet To Conquer'. Composé par Philippe Rey www.phreymusic.com

MPC a créé la planète LV-223, les paysages de l’espace, ainsi que les vaisseaux utilisés par les humains et les extra-terrestres. L’équipe a également réalisé l’impressionnante scène du crash d’un vaisseau et donné vie aux Hammerpede, terrifiantes créatures alien.

Pour aider MPC à imaginer la planète LV-223, les équipes artistiques de Ridley Scott ont fourni des représentations graphiques de la planète telles qu’elles l’imaginaient, aussi bien vue depuis l’espace qu’en surface. Ces images ont servi à Richard Stammers et l’équipe de production pour identifier un lieu se rapprochant le plus de la vision de Ridley Scott : un endroit hostile, aride et désolé. Le réalisateur avait pensé à Wadi Rum, une région désertique de Jordanie.

MPC s’est servi du logiciel Maya pour recréer cette vallée désolée en numérique. Les équipes ont combiné des photos satellites issues de Google Earth, des clichés pris sur place et des  modélisations 3D du terrain (MNT).

Une fois ces informations collectées et l’environnement numérique créé, l’équipe a pu s’intéresser à 3 lieux stratégiques : le site d’atterrissage du Prometheus, l’emplacement du dôme de la pyramide et celui du silo duquel émerge le vaisseau extra-terrestre. Matt Middleton, superviseur de l’infographie chez MPC, a collaboré avec l’équipe de conception, afin d’adapter les paysages naturels à ces structures extra-terrestres.

Ridley Scott voulait que le sol de la planète LV-223 paraisse particulièrement aride et hostile. C’est en Islande, autour du volcan Hekla, que le réalisateur a trouvé le modèle idéal, avec une surface rocailleuse parsemée d’étranges pics de lave.

Des éléments du paysage ont également été créés de toute pièce : certains pics et des rochers, la formation de nuages en accéléré, ou le gigantesque vent de poussière qui poursuit les véhicules sur la planète. Pour cela, l’équipe a utilisé des simulations volumétriques grâce aux logiciels Flowline, Renderman et mental ray.

Marian Mavrovic, superviseur 2D, a travaillé avec les équipes en charge de la composition pour mêler les clichés du volcan Hekla aux images tournées en studio et aux paysages recréés. Enfin, acteurs et véhicules ont été ajoutés à cet environnement numérique par rotoscopie.

Pour créer la structure en dôme des Ingénieurs, les artistes de MPC se sont inspirés des dessins de Ridley Scott et ont travaillé avec le logiciel Maya. Pour les plans rapprochés, des textures supplémentaires ont été générées via Z Brush et le procédé de matte painting.

L’équipe modélisation de MPC a également créé les versions numériques du vaisseau spatial humain Prometheus et du colossal vaisseau des Ingénieurs. En forme de fer à cheval, ce dernier a été baptisé « Juggernaut » sur le plateau.

C’est l’équipe animation, dirigée par le superviseur Ferran Domenech, qui a produit les mouvements d’atterrissage et de déplacement en vol du vaisseau. Une attention particulière a été apportée aux manœuvres de vol et aux mouvements associés des moteurs. En effet, tout au long du film, le Prometheus évolue sans cesse dans l’espace, atterrissant et décollant au milieu des décors de la planète.

MPC a également dû réaliser la séquence de collision entre le Juggernaut et le Prometheus, quand ce dernier percute le vaisseau alien qui vient de sortir d’un silo souterrain. Grâce au logiciel de destruction Kali, conçu par MPC, l’équipe a pu générer la destruction du Prometheus au moment de l’impact. Le service artistique a imaginé les différentes étapes de l’explosion, optimisée ensuite par l’équipe des effets spéciaux. Pour que les séquences puissent être prises en charge par le logiciel Kali, les différentes étapes ont été créées séparément, puis combiner avec des images de flammes, tournées en 2D, ainsi que des explosions générées par Flowline.

Après s’être écrasé, le vaisseau se rapproche de Shaw et Vickers, avant de s’immobiliser au sol, à l’horizontale. Pour réussir cette scène, l’équipe de composition a superposé les images du vaisseau, qui percute le sol en projetant de la poussière et des débris, à celles de tourbillons de poussière.

L’alien en forme de serpent qui attaque l’équipage a quant à lui été créé en combinant images de synthèse et images réelles, avant d’effacer par ordinateur les fils utilisés pour mouvoir la marionnette de la créature. Pour la scène dans laquelle un Hammerpede a la tête tranchée, l’équipe a créé une version numérique de la tête, pour pouvoir animer ses mouvements très particuliers. Parmi les autres réalisations des équipes MPC, l’animation des scènes de brûlure à l’acide d’une des victimes dans le film.

L’équipe a également réalisé l’animation de l’alien qui pénètre dans l’œil d’un membre de l’équipage. La créature a été créée en images de synthèse, avant d’ajouter textures et reflets pour améliorer le réalisme de la scène

Générique :

Réalisateur : Ridley Scott

Superviseur de l’ensemble des effets spéciaux : Richard Stammers

Superviseur des effets spéciaux de MPC : Charley Henley

Studio: Twentieth Century Fox Film Corporation

© 2012 Twentieth Century Fox Film Corporation. Tous droits réservés.