Hiroshima mon amour

23 Juillet 2013
Hiroshima mon amour, en version restaurée par la Fondation Technicolor, en salle le 17 juillet !
Hiroshima Mon Amour

Après Brook, Demy, Tati, Etaix et Méliès, la Fondation Technicolor pour le Patrimoine du Cinéma et la Fondation Groupama Gan pour le Cinéma ont à nouveau joint leurs efforts pour restaurer le premier film d’Alain Resnais. La première de la version restaurée d’Hiroshima mon amour a eu lieu le 20 mai au festival Cannes Classics en présence d’Emmanuelle Riva.

Hiroshima a fait l’objet d’une restauration complète, en 4K, menée à Bologne entre septembre 2012 et avril 2013. Un vaste chantier avec une double finalité : restaurer pour montrer le film au plus grand nombre, et préserver les éléments originaux (avec un retour à la pellicule) pour leur assurer une conservation optimale dans un lieu adapté. Parce que ces originaux sont les seuls garants de la pérennité de l’œuvre, au-delà des futurs progrès du numérique.

« Avec Hiroshima mon amour, on n’est pas dans un cinéma classique où la photographie est la même du début à la fin. Les parties liées au souvenir tournées en France n’ont rien à voir avec celles liées au présent tournées au Japon», explique Renato Berta, chef opérateur (4 film avec Alain Resnais) qui a supervisé l’étalonnage, étape-clé d’une restauration.

Après Cannes, Bologne, La Rochelle et bien d’autres festivals, la ressortie en salle dans de nombreux pays dont la France le 17 juillet et l’Italie au deuxième semestre 2013 vous permettra de redécouvrir ou découvrir ce film.