La Légende de Sarila

20 Mars 2013
Premier film 3D canadien conforme à la norme Technicolor Certifi3D, pour une 3D à la fois confortable et spectaculaire
La Légende de Sarila 3D

« La Légende de Sarila » est sur les écrans du Québec depuis le 1er mars dernier. Technicolor Montréal est fière d’avoir réalisé la postproduction image de ce premier long-métrage d’animation 3D relief canadien, incluant la convergence 3D et la colorisation, de même que l’enregistrement des voix anglaises et françaises.

Afin d’atteindre les objectifs que s’étaient fixés les coproducteurs CarpeDiem Film & TV et Productions 10e ave, Technicolor s’est impliquée dès les étapes de production de l’animation, développant un workflow de postproduction innovateur et sur mesure. « Technicolor a été un partenaire clé tout au long de la production de « La légende de Sarila ». Notre collaboration avec Pierre Routhier (vice-président 3D chez Technicolor) nous a permis de livrer le premier film d’animation 3D canadien de très haute qualité, tout en garantissant un confort visuel pour le spectateur », affirme Marie-Claude Beauchamp, présidente et productrice exécutive chez CarpeDiem Film & TV.
 

Un important travail de postproduction image et de convergence 3D

L’équipe de Technicolor a travaillé au conforme, à la correction couleur, à la convergence 3D, au doublage et aux éléments de distribution, tant pour les versions longues destinées au cinéma que pour les versions courtes pour la télévision, et ce, pour les formats 2D et 3D, en anglais et en français.

Le défi de CarpeDiem et 10e Ave était de taille : produire un film en 3D relief d’envergure internationale, avec le budget d’une production locale. « La 3D est encore en évolution, mais il y a de plus en plus de divergence d’opinions dans l’industrie. L’effet de la nouveauté s’est estompé. Aujourd’hui, se lancer dans une production 3D est un choix qui implique des coûts importants et la 3D doit en valoir la peine» explique Sophie Roy, superviseure de production chez CarpeDiem Film & TV.  Technicolor a accompagné la maison de production à travers les étapes de la convergence de l’image pour s’assurer que la 3D en salle, et ensuite sur les téléviseurs, demeure aussi spectaculaire, tout en restant confortable pour l’œil, un élément clé de la réussite d’un film 3D. « Sarila mise sur des effets immersifs riches en volume et en profondeur. Les effets jaillissants de type gag ont été utilisés avec parcimonie, afin que la 3D soit au service du récit et non une fin en soi », explique Pierre Routhier.  
 

La norme Certif3D

La norme Certifi3D de Technicolor est le standard de qualité le plus ancien et le plus reconnu dans l'industrie.  Un film qui se conforme à cette norme répond à la fois au désir des spectateurs de vivre une expérience 3D mémorable et de ne pas sortir de la salle avec un mal de tête.  Pour répondre aux exigences de la norme, chacun des plans de « La légende de Sarila » a été analysé selon 15 critères relatifs à la duplication stéréographique. Ces critères de contrôle qualité sont objectifs et mesurables et permettent d’éliminer les défauts de conception.
 

Enregistrement des voix dans les studios de Technicolor Montréal

En plus de la postproduction image, Technicolor a aussi été mandatée pour l’enregistrement des voix anglaises et françaises de l’animation.  Les voix anglaises ont été enregistrées très tôt dans le processus de production, avant même le début de la création des animations, afin que les animateurs de Modus FX créent les mouvements des personnages à partir de ces enregistrements.

Puis, une fois les animations presque complétées, les auditions pour les voix québécoises ont débuté. Guillaume Perreault, Mariloup Wolfe, Maxime Le Flaguais, Mario Saint-Amand, Dorothée Berryman, Elisapie Isaac, Rémy Girard, Marina Orsini et Paul Ahmarani ont été choisis, sous la direction de plateau de Vincent Davy, à qui l’ont doit les doublages français de « The Adjustment Bureau », « The Dark Knight Rises » et, plus récemment, « Broken City ».
 

Une distribution internationale confirmée avant même sa sortie en salle au Québec

Avant même la sortie en salle de « La légende de Sarila », bon nombre de distributeurs étrangers avaient acheté les droits de distribution : la Russie, l'Allemagne, Israël, la Turquie, le Koweït, la Chine, etc. 

Après un premier week-end en salle, l’animation présentée sur 32 écrans au Québec, avait récolté plus de 64 000$.  

 

Équipe Technicolor

Chargée de projet : Guylaine Dutil

Coordonnateur : François-Gaël Castaignede

Productrice interne : Isabelle Arseneault

Superviseur 3D : Pierre Routhier

Coloriste : Nico Ilies

Monteurs conforme : François Massé et Mathieu Beausoleil

Gestionnaire de projet doublage : Laurence Filiatrault-Darveau

Superviseur sonore doublage : Pierre Paquet

Monteur des dialogues - recaleur : Claude Lajeunesse

Preneur de son doublage : Alexis Joubert-Archambault

Designers des génériques : Lise Dagenais et Yves Clément