LOLA comme au premier jour !

25 Juin 2012
Après Tati, Etaix et Méliès, la Fondation Technicolor pour le Patrimoine du Cinéma et la Fondation Groupama Gan pour le Cinéma ont à nouveau joint leurs efforts pour restaurer le premier film de Jacques Demy
Restoration de Lola de Jacques Demy

Après Tati, Etaix et Méliès, la Fondation Technicolor pour le Patrimoine du Cinéma et la Fondation Groupama Gan pour le Cinéma ont à nouveau joint leurs efforts pour restaurer le premier film de Jacques Demy. La première de la version restaurée de Lola aura lieu le 24 juin au festival Il Cinema Ritrovato de Bologne, rendez-vous incontournable du patrimoine, puis le 30 juin au Festival International du Film de La Rochelle en présence d’Anouk Aimée.

Chaque restauration a sa propre histoire qui tient à celle du tournage mais aussi à l’exploitation du film.  Une œuvre cinématographique peut être égarée, ses droits peuvent être bloqués, ses éléments originaux peuvent être dégradés au plus haut point, etc…  Pour Lola, le négatif original du film avait été détruit dans un incendie au début des années 1970. Au fil du temps, les copies en circulation se sont dégradées, sans recours possible à un retirage. En 2000, l’état de celles-ci ne permettait plus une diffusion de qualité du film : il devenait impératif de trouver une solution. La famille de Jacques Demy a alors fait des recherches dans les cinémathèques internationales et a retrouvé une copie bas contraste au British Film Institute. A partir de cet élément, un nouvel internégatif a pu être produit avec l’aide des Archives françaises du film, sous la supervision de Agnès Varda et avec le concours, pour l’étalonnage, de Raoul Coutard, chef opérateur de Lola.
Mais ce n’est qu’en 2012, qu’une restauration complète est lancée par la Fondation Groupama Gan et la Fondation Technicolor, aux côtés de Ciné-Tamaris et de Mathieu Demy, fils de Jacques Demy. Les travaux dirigés par cette équipe de projet ont été réalisés à Los Angeles par le laboratoire Technicolor qui avait déjà œuvré pour le compte des deux fondations sur le projet complexe du Voyage dans la lune en couleur de Georges Méliès.

« Lola est le premier long métrage d’un auteur majeur du cinéma, Jacques Demy. Compte tenu de l’état détérioré du film, il est nous est apparu indispensable que nos fondations lancent un programme de restauration complète de cette œuvre, grâce aux technologies numériques d’aujourd’hui et avec l’exigence d’un retour au support film, le seul qui puisse garantir la conservation des éléments restaurés dans la durée», déclarent Gilles Duval, délégué général de la Fondation Groupama Gan et Séverine Wemaere, déléguée générale de la Fondation Technicolor. « Lola dispose ainsi d’éléments de diffusion numérique haute définition mais aussi des supports argentiques restaurés qui, conservés au sein d’une archive, sont la garantie de la pérennité de notre travail».

« Un tel programme n’a cependant de sens que s’il ne se limite pas à la restauration proprement dite. Il s’agit aussi d’organiser la diffusion la plus large possible du film restauré. Nos fondations militent pour que cette nouvelle version circule dans tous les festivals, en France et à l’étranger, mais aussi ressorte en salle, en vidéo, etc… C’est ainsi que le Voyage dans la lune fait le tour du monde. Lola lui emboîte le pas» ajoutent Gilles Duval et Séverine Wemaere.

Sortie de la version restaurée de Lola

    Premières du film restauré:
        Il Cinema Ritrovato - Bologne : 24 juin 2012
        Festival International du Film de La Rochelle : 30 juin 2012
    Sortie salle France le 25 juillet 2012 (Sophie Dulac Distribution)
    Sortie DVD en novembre 2012 (Arte / Ciné-Tamaris / les Fondations)
    Cette restauration fera partie de l’Exposition Demy à la Cinémathèque française en avril 2013.

Contacts presse

Matilde Incerti, assisitée de Jérémie Charrier
16 rue saint sabin - 75011 Paris
tel: 01 48 05 20 80 - mob (bureau): 06 73 69 57 78
matilde.incerti@free.fr

Les autres restaurations 2012 des Fondations Groupama Gan et Technicolor : Peter Brook et Agnès Varda

    Tell Me Lies (1968), un film inédit de Peter Brook autour de la guerre du Vietnam, tourné à Londres en 1967, avec notamment Glenda Jackson et Mark Jones. Les éléments du film ont été retrouvés au BFI à Londres et ont fait l’objet d’une restauration en étroite liaison avec l’auteur. La première de la version restaurée aura lieu au festival de Venise, sélection officielle. La sortie en salle de Tell Me Lies est prévue à l’automne 2012 (Sophie Dulac Distribution).

     Documenteur (1980) de Agnès Varda, dont la restauration a été motivée par l’utilisation de nombreuses séquences du film par Mathieu Demy dans son premier long métrage Americano (lauréat 2009 de la Fondation Groupama Gan et sorti en novembre 2011). La restauration a été menée avec Agnès Varda qui a supervisé tous les travaux aux côtés des fondations. La première de la version restaurée de Documenteur aura lieu à  Bologne au festival Il Cinema Ritrovato le 25 juin 2012 puis le 1er juillet au festival de La Rochelle, en présence d’Agnès Varda.

Les Fondations

A propos de la Fondation Technicolor pour le Patrimoine du Cinéma

Créée en 2006, la Fondation Technicolor pour le Patrimoine du Cinéma agit en faveur de la sauvegarde et de la valorisation du patrimoine cinématographique mondial. La Fondation Technicolor intervient suivant trois grands axes : préserver le patrimoine du cinéma mais aussi le valoriser et le diffuser et, enfin,  former et sensibiliser tous ceux qui peuvent jouer un rôle pour la protection de ce patrimoine. L’un des objectifs de la Fondation est de restaurer, chaque année, une ou plusieurs œuvres majeures du cinéma pour mieux sensibiliser le public au patrimoine cinématographique et aux risques qu’encourent les films lorsqu’ils sont mal conservés. Elle a ainsi restauré Lola Montès de Max Ophuls en 2008 puis, avec la Fondation Groupama Gan, Les Vacances de Monsieur Hulot de Jacques Tati en 2009, Selvi Boylum al Yazmalim d’Atif Yilmaz, l’Intégrale Pierre Etaix en 2010 et Le Voyage dans la lune, en couleur, de Georges Méliès en 2011.

severine.wemaere@technicolor.com

A propos de la Fondation Groupama Gan pour le Cinéma

Créée en 1987, la Fondation Groupama Gan pour le Cinéma est aujourd’hui devenue l’un des principaux partenaires privés du cinéma français. Elle a ainsi permis à plus de 140 cinéastes de tourner leur premier film, grâce à une aide financière. Aujourd’hui son soutien est considéré comme un label de qualité. La Fondation accompagne également plus d’une trentaine de festivals en France et dans le monde. La Fondation apporte son concours à la restauration de nombreux chefs-d’œuvre cinématographiques. Elle a ainsi restauré Le Carrosse d’or de Jean Renoir, L’Age d’Or de Luis Buñuel, Jour de Fête, PlayTime, My Uncle et Les Vacances de Monsieur Hulot de Jacques Tati. Elle a sauvegardé en 2010, avec la Fondation Technicolor,  les films de Pierre Etaix et le film turc de Atif Yilmaz Selvi Boylum, al Yazmalim  dans le cadre d’un programme annuel avec les archives turques et, bien sûr, en 2011,  Le Voyage dans la lune,  en couleur de Georges Méliès  !

http://www.fondation-gan.com/la-fondation/qui-sommes-nous
gilles.duval@groupama.com