Résultats du S1 2014: amélioration de la rentabilité et importante génération de trésorerie

Technicolor annonce aujourd’hui ses résultats pour le premier semestre 2014.

Résultats du S1 2014 : amélioration de la rentabilité
et importante génération de trésorerie

 

  • Chiffre d’affaires de 1 505 millions d’euros, en haussede 1,7% à taux et périmètre [1] constants et hors activités en fin d’exploitation
  • EBITDA ajusté de 213 millions d’euros, en croissance de 6,3% à taux et périmètre constants
  • Flux de trésorerie disponible du Groupe de 129 millions d’euros, en progression de 105 millions d’euros par rapport au S1 2013
  • Désendettement significatif, avec une dette nette de 671 millions d’euros en valeur nominale, en baisse de 166 millions d’euros par rapport au S1 2013

 

Paris (France), 25 juillet2014 – Technicolor (Euronext Paris : TCH ; OTCQX : TCLRY) annonce aujourd’hui ses résultats pour le premier semestre 2014.

 

Frederic Rose, Directeur général de Technicolor, a déclaré :

« Nous sommes en bonne voie pour atteindre nos objectifs pour 2014 et pour dépasser notre objectif de génération de flux de trésorerie disponible. Notre performance continue à être alimentée par notre croissance rentable dans le segment Maison Connectée, par la signature de nouveaux accords dans nos programmes de licences et par la forte croissance de nos activités d’effets visuels. »

 

Principaux éléments

  • Amélioration de la rentabilité, avec une marge d’EBITDA ajusté de 14,2% (en hausse de 1,2 points) et une marge d’EBIT ajusté de 8,4% (en hausse de 1,4 points)
  • Forte génération de trésorerie, avec un flux de trésorerie disponible du Groupe de 129 millions d’euros, résultant d’une amélioration de la rentabilité et des charges financières et d’une performance particulièrement élevée du besoin en fonds de roulement.
  • Résultat net positif de 27 millions d’euros, malgré un impact négatif de 19 millions d’euros liésaux remboursements anticipés de dette.
  • Progrès dans l’innovation au sein du Groupe, en particulier dans les technologies immersives.
  • Positions de marchérenforcées, reflétant la croissance organique du segment Maison Connectée, qui a encore progressé plus rapidement que le marché,et de la division Services de Production, avec une hausse à deux chiffres du chiffre d’affaires des activités d’Effets Visuels.
  • Réalisation d’opérations ciblées de croissance externe, avec l’annonce en juin de l’acquisition de Mr. X, devant être finalisée au troisième trimestre, qui fait suite à l’acquisitiond’un portefeuille de brevets dans les technologies d’écran auprès de Thales en février 2014.

 

Objectifs 2014

  • Technicolor confirme son objectif d’un EBITDA ajusté compris entre 550 millions d’euros et 575 millions d’euros ;
  • Le Groupe prévoit de réaliser un flux de trésorerie disponible dépassant le haut de la fourchette initiale de 180 millions d’euros à 200 millions d’euros, malgré des dépenses de restructuration supérieures à 2013 ;
  • Le Groupe prévoit un résultat net positif ;
  • Et confirme son objectif de ratio Dette nette sur EBITDA ajusté inférieur à 1,2x à fin 2014.

 

Innovation

  • Au premier semestre 2014, Technicolor a renforcé son portefeuille de brevets développés à la fois à travers de la génération interne et par des acquisitions ciblées. Le groupe a continué d’étendre son offre sur différents standards, en particulier pour les standards Blu-rayTM et HDMI. Technicolor est membre des pools de brevets couvrant ces deux standards et au cours du premier semestre 2014 a ajouté 52 nouveaux brevets essentiels au pool Premier BD et 4 nouveaux brevets essentiels au pool HDMI. En complément à ses efforts de développement organique, Technicolor a également procédé à l’acquisition de plus de 120 brevets et demandes de brevets relatives austandard LTE, ce qui renforcela valeur ajoutée pour l’industrie de ses programmes de licence pour appareils mobiles.
  • Dans tous ses métiers, Technicolor a continué à être très actif dans le domaine des technologies immersives, notamment celles qui améliorent l’image et permettent d’apporter dans les foyers une expérience immersive au niveau des standards d’Hollywood, au travers du développement et du déploiement des dernières avancées en 4K,HDR (« High Dynamic Range ») et en WCG (« Wide Color Gamut »). Afin de donner aux consommateurs la meilleure qualité d’image possible, le segment Technologie a intégré ses algorithmes de recherche dansdu contenu pour une expérience visuelle étonnante quelles que soient les limitesdes équipements utilisés. Technicolor a signé avec HP un programme de certification des couleurs qui sera intégré dans les moniteurs HP Envy et HP Pavilion dès le troisième trimestre 2014, garantissant ainsi aux consommateurs une fiabilité des couleurs sans précédent. Les autres activités opérationnelles du groupe ont également franchi des caps importants dans le domaine des technologies immersives. Le service de streaming 4K offert par M-GO en partenariat avec Samsung sera disponible dès le troisième trimestre 2014.La divisionServices de Production a commencé à travailler sur plusieurs séries télé au format ultra-haute définition (UHDTV), qui seront livrées d’ici la fin 2014, et le segment Maison Connectée a été retenu pour fournir des décodeurs 4K en volume à Tata Sky, à partir du début de l’année 2015.
  • Le segment Maison Connectée a connu un rythme d’innovation particulièrement soutenu, qui lui a permis de remporter plusieurs marchés auprès d’opérateurs de télécoms et de câblo-opérateurs, notamment en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique. Il développe en parallèle de nouvelles fonctionnalités logicielles en plus de Qeo et de son propre middleware. Il poursuit ses efforts pour inciter à un emploi massif de Qeo sur les appareils connectés.

Résumé des résultats consolidés du premier semestre 2014 (non audités)

Indicateurs financiers clés et analyse à périmètre constant [2]

 

 Premier Semestre

 Variation

En millions d’euros

2013

2014

A taux courants

A taux constants

Chiffre d’affaires

1 589

1 505

(5,3)%

(0,9)%

Chiffre d’affaires (hors activités en fin d’exploitation)

1 537

1 495

(2.7)%

+1,7%

EBITDA ajusté

207

213

+3,1%

+6,3%

En % du chiffre d’affaires

13,0%

14,2%

+1,2pt

 

EBIT ajusté

111

127

+14,2%

+17,3%

En % du chiffre d’affaires

7,0%

8,4%

+1,4pt

 

EBIT des activités poursuivies

89

122

+35,8%

+38,5%

Résultat financier

(72)

(74)

(2)

 

Résultats des sociétés mises en équivalence

(5)

1

+6

 

Impôt sur les résultats

(20)

(22)

(2)

 

Résultat net des activités poursuivies

(10)

27

+37

 

Résultat net des activités arrêtées ou en cours de cession

16

0

(16)

 

Résultat net

6

27

+21

 

Résultat net retraité des coûts liés aux remboursements anticipés de dette

6

46

+40

 

Flux de trésorerie disponible du Groupe

24

129

+105

 

Dette nette à sa valeur nominale (non IFRS)

837

671

(166)

 

 

Au premier semestre 2014, le chiffre d’affaires des activités poursuivies du Groupe s’est monté à 1 505 millions d’euros, incluant un effet de change négatif de 69 millions d’euros. La croissance du chiffre d’affaires hors activités d’exploitation a atteint 1,7% à périmètre et taux de change constants, soutenue par les solides performances de la division Services de Production, notamment en Effets Visuels, et du segment Maison Connectée, qui a renforcé sa position de leader sur le marché et bénéficié de plusieurs gains de clients et de nouveaux contrats, et par la résilience de la division Services DVD, malgré une base de comparaison défavorable par rapport au premier semestre 2013. Dans le segment Technologie, le recul du chiffre d’affaires a résulté d’une moindre contribution de MPEG LA, liée à un ajustement non-récurent au premier trimestre et à une faible demande de lecteurs de disques optiques de la part des fabricants d’ordinateurs, en partie compensée par une croissance à deux chiffres de la contribution des programmes de licences gérés par le Groupe, grâce à un bon niveau de signatures de nouveaux contrats et de renouvellements, avec la contribution de l’accord dans les smartphones signé avec LG et les renouvellements de deux accords avec des fabricants majeurs de télévision numérique aux Etats-Unis.

 

L’EBITDA ajusté des activités poursuivies s’est élevé à 213 millions d’euros au premier semestre 2014, incluant un impact de change négatif de 7 millions d’euros par rapport au premier semestre 2013. La marge d’EBITDA ajusté a atteint 14,2%, en progression de 1,2 points par rapport au premier semestre 2013, reflétant l’amélioration significative de la rentabilité du segment Maison Connectée, liée à la forte hausse des volumes et à un meilleur mix produit, une marge stable dans les activités de Services Entertainment, liée à la forte performance de la division Services de Production et à la poursuite des programmes d’efficience opérationnelle dans la division Services DVD, et de moindres coûts centraux, notamment ceux relatifs aux fonctions transversales.

 

Technicolor est resté concentré durant le premier semestre 2014 sur l’optimisation de sa base de coûts et sur les gains d’efficacité dans l’ensemble de ses activités, ainsi qu’au niveau du siège. Les charges opérationnelles du Groupe ont diminué par rapport au premier semestre 2013, en raison de la forte baisse affichée par le segment Services Entertainment, dont les charges ont été réduites de 17% à taux de change constant, et de baisses importantes réalisées dans le segment Maison Connectée et les fonctions centrales.

 

L’EBIT ajusté des activités poursuivies s’est monté à 127 millions d’euros au premier semestre 2014, en progression de 17,3% à taux de change constants comparé au premier semestre 2013. La marge d’EBIT ajusté a atteint 8,4%, en hausse de 1,4 points en raison de la hausse de l’EBITDA ajusté et d’une baisse des charges de dépréciations et amortissements.

 

L’EBIT des activités poursuivies a atteint 122 millions d’euros au premier semestre 2014, en progression de 42% à taux de change constant par rapport au premier semestre 2013. La marge d’EBIT s’est montée à 8,1%, en hausse de 2,6 points, en raison de l’augmentation de l’EBIT ajusté, d’une baisse des charges de restructuration et d’un gain réalisé sur la cession d’actifs disponibles à la vente.

 

Le résultat financier du Groupe s’est élevé à 74 millions d’euros au premier semestre 2014, globalement stable par rapport à 2014, reflétant les éléments suivants :

  • Les charges d’intérêt nettes se sont élevées à 39 millions d’euros, en baisse significative comparé à 63 millions d’euros au premier semestre 2013, reflétant des coûts d’emprunts plus bas, en raison des opérations de refinancement et de renégociation du coût de la dette du Groupe, ainsi qu’une baisse importante de la dette brute sur la période.
  • Les autres charges financières nettes se sont montées à 35 millions d’euros, comprenant des coûts relatifs aux opérations de refinancement et de renégociation du coût de la dette du Groupe pour un montant de 25 millions d’euros, incluant une reprise de l’ajustement IFRS de la dette pour 19 millions d’euros, comptabilisée comme une charge sans contrepartie de trésorerie, suite aux remboursements anticipés de dette effectués en 2014, et des coûts liés à l’opération de renégociation du coût de la dette.

 

Le résultat net du Groupe a été un profit de 27 millions d’euros au premier semestre 2014, en hausse par rapport au profit de 6 millions d’euros réalisé au premier semestre 2013. Retraité des coûts relatifs aux opérations de refinancement et de renégociation du coût de la dette, le résultat net du Groupe a été un profit de 46 millions d’euros.

 

Frederic Rose, Directeur Général, et Stéphane Rougeot, Directeur Financier, tiendront une conférence téléphonique le vendredi 25 juillet à 15h00 (heure de Paris, GMT+2).

 

Calendrier financier

Chiffre d’affaires du T3 2014

22 octobre 2014

Résultats annuels 2014

19 février 2015

***

Avertissement : Déclarations Prospectives

Ce communiqué de presse contient certaines déclarations qui constituent des « déclarations prospectives », y compris, notamment, les énoncés annonçant ou se rapportant à des événements futurs, des tendances, des projets ou des objectifs, fondés sur certaines hypothèses ainsi que toutes les déclarations qui ne se rapportent pas directement à un fait historique ou avéré. Ces déclarations prospectives sont fondées sur les anticipations et convictions actuelles de l'équipe dirigeante et sont soumises à un certain nombre de risques et incertitudes, en conséquence desquels les résultats réels pourraient différer sensiblement des résultats prévisionnels évoqués explicitement ou implicitement par les déclarations prospectives. Pour obtenir plus d'informations sur ces risques et incertitudes, vous pouvez consulter les documents déposés par Technicolor auprès de l’Autorité des marchés financiers.

***

 

A propos de Technicolor

Technicolor, leader technologique mondial dans le secteur du Media & Entertainment, est à la pointe de l’innovation numérique. Grâce à nos laboratoires de recherche et d’innovation de premier plan, nous occupons des positions-clés sur le marché au travers de la fourniture de services vidéo avancés pour les créateurs et les distributeurs de contenu. Nous bénéficions également d’un riche portefeuille de propriété intellectuelle, centré sur les technologies de l’image et du son, et reposant sur une activité de Licences performante. Notre engagement : soutenir le développement de nouvelles expériences passionnantes pour les consommateurs, au cinéma comme à la maison.www.technicolor.com

Suivez-nous : @Technicolor - linkedin.com/company/technicolor

Les actions Technicolor sont enregistrées sur NYSE Euronext Paris (TCH) et sont négociables aux Etats-Unis sur le marché OTCQX (TCLRY).

 

Contacts

Relations Investisseurs : +33 1 41 86 55 95

investor.relations@technicolor.com

Relations Actionnaires : 0 800 007 167

shareholder@technicolor.com

 

[1] Excluant les activités de commutateurs de logiciels de Cirpack (voix-sur-IP), cédées en 2013.

 

[2] Les données financières du S1 2013 ont été retraitées pour exclure des indicateurs de performance clés (du chiffre d’affaires à l’EBIT) l’impact des activités de commutateurs logiciels de Cirpack (voix-sur-IP), cédées en 2013. Les autres indicateurs clés pour le S1 2013 sont présentés tels que publiés. Les effets périmètres pour le S1 2013 sont les suivants : impacts négligeables sur le chiffre d’affaires, l’EBITDA ajusté et l’EBIT ajusté, et de 2 millions d’euros sur l’EBIT, lié à des pertes de valeur sur les activités vendues. L’effet périmètre pour le S1 2014 est négligeable.