Technicolor : Résultats Annuels 2015

Share to Google+Share to FacebookShare to TwitterShare to LinkedIn

Révision à la hausse des objectifs de Drive 2020

  • Transformation réussie de la Société autour de trois activités Opérationnelles leaders sur leur marché et d’une activité de Licences stratégique, permettant ainsi d’augmenter significativement les objectifs financiers de Drive 2020 ;
  • Chiffre d’affaires solide au T4 2015 à 1 154 millions d’euros, en hausse de 15%[1] par rapport au T4 2014, en raison d’une augmentation de 22%1 du chiffre d’affaires des activités Opérationnelles[2], liée à une bonne croissance organique et à la contribution des acquisitions récentes ;
  • Bonne performance financière en 2015, avec un fort flux de trésorerie disponible du Groupe de 256 millions d’euros, en hausse de 22%[3] par rapport à 2014, soutenu par un EBITDA ajusté de 565 millions d’euros, en croissance de 3%3 ;
  • Résultat net positif de 78 millions d’euros ;
  • Proposition de paiement d’un dividende de 0,06 euro par action à l’Assemblée Générale des Actionnaires, en hausse de 20% par rapport à 2014.

 

Paris (France), 18 février 2016 – Technicolor (Euronext Paris : TCH ; OTCQX : TCLRY) annonce aujourd’hui ses résultats annuels 2015.

Frédéric Rose, Directeur général de Technicolor, a déclaré :



« En 2015, nos équipes ont finalisé avec succès plusieurs acquisitions importantes en parallèle, tout en demeurant concentrées sur la génération d’un fort flux de trésorerie disponible. A l’avenir, Technicolor sera une société beaucoup plus équilibrée, qui s’appuiera sur trois activités Opérationnelles leaders sur leur marché et sur une activité de Licences stratégique, ce qui explique l’augmentation significative de nos objectifs pour Drive 2020. »

Principaux éléments

  • Technicolor révise à la hausse les objectifs de son plan Drive 2020, avec un EBITDA ajusté supérieur à 750 millions d’euros pour 2020 (contre 500 millions d’euros précédemment) et un flux de trésorerie disponible du Groupe de plus de 350 millions d’euros (contre 250 millions d’euros précédemment) ;
  • Comme attendu, le segment Maison Connectée a renoué avec la croissance de son chiffre d’affaires au T4 2015 sur son périmètre historique et a démarré le processus d’intégration de Cisco Connected Devices, tout en bâtissant un solide carnet de commandes pour 2016 ;
  • La performance des Services de Production a été une nouvelle fois forte au T4 2015, permettant une croissance organique du chiffre d’affaires de plus de 20% sur l’ensemble de l’année ; l’intégration des acquisitions est en cours, ce qui favorisera une croissance plus forte du chiffre d’affaires en 2016 ;
  • Les Services DVD ont bénéficié d’un calendrier plus soutenu de sorties de nouveaux titres au S2 2015 et de gains de nouveaux clients en Europe et en Amérique du Nord, permettant à la division d’afficher une croissance de 9% de son chiffre d’affaires au S2 2015 ;
  • Le segment Technologie a bénéficié du fort niveau de chiffre d’affaires des programmes de licences directement gérés par le Groupe au S1 2015 et d’une contribution plus importante du chiffre d’affaires généré par le consortium de brevets MPEG LA sur l’ensemble de l’année.
  • Renforcement des positions de leader de chacune des différentes activités Opérationnelles (Maison Connectée et Services Entertainment), qui bénéficieront toutes d’une taille plus importante en 2016 ;
    • Le segment Maison Connectée devrait générer des synergies de plus de 130 millions d’euros d’ici 2018, comparé à un objectif initial de 100 millions d’euros ;
    • Le fort portefeuille de marques et la position indiscutable de leader mondial du marché de la division Services de Production permettront une poursuite de la croissance, en particulier sur les segments de la Publicité, de l’Animation et des Jeux ;
    • La division Services DVD devrait enregistrer la meilleure performance de son histoire en termes de volumes, grâce à des gains de nouveaux clients et à la poursuite de la croissance du Blu-rayTM.
  • Le segment Technologie est en bonne voie pour renouer avec la croissance au-delà de 2017 :
    • Les réalisations majeures du Groupe dans les Licences de Brevets, telles que le programme de licences commun avec Sony dans la Télévision Numérique, devraient générer un chiffre d’affaires significatif dès 2018, tandis que la signature du premier accord de licences relatif aux technologies HEVC souligne la valeur du portefeuille de brevets du Groupe dans le codage vidéo ;
    • Progrès autour des technologies HDR (« High Dynamic Range ») en Licences de Technologie.
  • Fort niveau d’innovation et de standardisation : développement soutenu dans les contenus de Réalité Virtuelle et les technologies liées, et nombreuses contributions techniques de grande qualité pour les standards vidéo de nouvelle génération ;
  • Augmentation de la dette brute en raison des acquisitions, en partie compensée par la forte position de trésorerie du Groupe ; ratio de levier financier (dette nette / EBITDA ajusté) de 1,74x à fin décembre 2015, tenant compte d’une faible contribution des acquisitions en 2015 ;
  • Hausse significative du dividende qui sera proposé à l’Assemblée Générale des Actionnaires, reflétant la confiance du Groupe dans ses perspectives futures de génération de flux de trésorerie disponible.

 

Objectifs 2016

  • Flux de trésorerie disponible du Groupe supérieur à 240 millions d’euros ;
  • EBITDA ajusté compris entre 600 millions d’euros et 630 millions d’euros, reflétant :
    • EBITDA ajusté supérieur à 475 millions d’euros pour les activités Opérationnelles du Groupe contre 266 millions d’euros en 2015 ;
    • EBITDA ajusté supérieur à 200 millions d’euros pour le segment Technologie contre 389 millions d’euros en 2015, sur la base de la contribution des accords de licences déjà signés par le Groupe et incluant un EBITDA ajusté généré par le consortium de brevets MPEG LA de 60 millions d’euros qui s’était élevé à 288 millions d’euros en 2015 ;
    • EBITDA ajusté du segment Autres et des fonctions centrales d’environ (80) millions d’euros ;
  • Ratio de dette nette / EBITDA ajusté inférieur à 1.4x à fin décembre 2016 contre 1,74x à fin 2015.

Actualisation de Drive 2020

Au second semestre 2015, Technicolor a finalisé deux acquisitions stratégiques qui renforcent sa position de société leader opérant sur le secteur du Media & Entertainment. Le Groupe a aussi ajouté des grands Studios à son portefeuille de clients dans les Services DVD et a signé un partenariat majeur avec Sony en Technologie. Technicolor bénéficiera ainsi à l’avenir d’un profil financier et opérationnel renforcé et se concentre désormais sur la mise à profit de ce changement d’échelle dans ses activités Opérationnelles.



Technicolor prévoit de générer un flux de trésorerie disponible du Groupe d’au moins 300 millions d’euros en 2018, soutenu par un EBITDA ajusté d’au moins 660 millions d’euros, reflétant la forte amélioration de la rentabilité des activités Opérationnelles du Groupe et incluant un EBITDA ajusté de 150 millions d’euros pour le segment Technologie, tenant compte de :

  • Synergies de coûts supérieures à 130 millions d’euros par an en année pleine sur une base pondérée pour le segment Maison Connectée ;
  • Poursuite de la croissance dans les Services de Production, dont le chiffre d’affaires devrait dépasser 800 millions d’euros en 2018, tandis que celui des Services DVD devrait être de l’ordre de 1 milliard d’euros, reflétant un recul de 9% par an comparé à son point haut de 2016, les Services de Production représentant par ailleurs plus de 50% de l’EBITDA ajusté du segment Services Entertainment ;
  • Reprise de la croissance du chiffre d’affaires de la division Licences par rapport à son point bas de 2017, grâce à la montée en puissance du programme de Télévision Numérique du Groupe suite à son partenariat avec Sony. Ces chiffres excluent tout revenu lié à des nouveaux accords de licences dans les technologies HEVC ou à des accords majeurs dans le domaine des appareils mobiles.

Technicolor utilisera sa trésorerie pour réduire sa dette, avec pour objectif d’atteindre un ratio de levier financier (Dette Nette / EBITDA ajusté) inférieur à 0,8x à fin 2018 et d’augmenter ensuite la rémunération de ses actionnaires sous la forme d’une combinaison de rachat d’actions et de dividendes.



Technicolor ambitionne d’atteindre un EBITDA ajusté supérieur à 750 millions d’euros et un flux de trésorerie disponible du Groupe de plus de 350 millions d’euros d’ici 2020.

Les objectifs sont à périmètre et taux de change constants.

 

Proposition de dividende

Le Conseil d’administration de Technicolor a décidé de proposer à l’Assemblée Générale des Actionnaires le paiement d’un dividende de 0,06 euro par action relatif à l’exercice fiscal 2015, en hausse de 20% par rapport au dividende par action payé au titre de l’exercice fiscal 2014.



Sous réserve d’approbation, le calendrier relatif au paiement du dividende sera le suivant :

  • Date de détachement du coupon : 24 Mai 2016 ;
  • Date de référence pour le versement du dividende : 25 Mai 2016 ;
  • Date de paiement du dividende : 26 Mai 2016.

Les actions Technicolor se négocieront ex-dividende à compter du 24 Mai 2016 (inclus). Les détenteurs d’actions Technicolor au 23 mai 2016 cédant leurs actions sur le marché après cette date conserveront leur droit au dividende.

 

Résumé des résultats consolidés de l’année 2015 (non audités)

 

Indicateurs financiers clés

 

 Année

 Variation

En millions d’euros

2014

2015

A taux courants

A taux constants

 

Chiffre d’affaires

3 332

3 652

+9,6%

+2,4%

 

Chiffre d’affaires hors activités abandonnées

3 217

3 601

+12,0%

+4,7%

 

EBITDA ajusté

550

565

+2,6%

+3,1%

 

En % du chiffre d’affaires

16,5%

15,5%

(1,0)pt

 

 

EBIT ajusté

368

374

+1,8%

+8,0%

 

En % du chiffre d’affaires

11,0%

10,2%

(0,8)pt

 

 

EBIT des activités poursuivies

302

264

(12,6)%

(0,9)%

 

En % du chiffre d’affaires

9,1%

7,2%

(1,9)pt

 

 

Résultat financier

(117)

(87)

+30

 

 

Impôt sur les résultats

(48)

(55)

(7)

 

 

Résultats des sociétés mises en équivalence

(0)

(1)

(1)

 

 

Résultat net des activités poursuivies

137

121

(16)

 

 

Résultat net des activités arrêtées ou en cours de cession

(9)

(43)

(34)

 

 

Résultat net

128

78

(50)

 

 

Flux de trésorerie disponible du Groupe

230

256

+26

 

 

Dette nette à sa valeur nominale (non IFRS)

645

985

+340

 

 

Dette nette (IFRS)

583

908

+325

 

 

 

Hors activités abandonnées, le chiffre d’affaires a augmenté de 12,0% à taux de change courants et de 4,7% à taux de change constants par rapport à 2014, reflétant une solide croissance du chiffre d’affaires des segments Services Entertainment et Technologie, et une quasi stabilité des ventes dans le segment Maison Connectée. Dans les Services Entertainment, le chiffre d’affaires a enregistré une hausse à deux chiffres à taux de change constants comparé à 2014, reflétant dans les Services de Production une forte croissance organique et la contribution des acquisitions récentes, ainsi qu’une bonne résistance des volumes dans les Services DVD liée à un calendrier plus important de sorties de titres au second semestre et à des gains de nouveaux clients tant en Europe qu’en Amérique du Nord. Dans le segment Technologie, le chiffre d’affaires a bénéficié principalement d’une contribution plus forte du consortium MPEG LA sur l’ensemble de l’année, ainsi que d’une solide performance des programmes de licences directement gérés par le Groupe au premier semestre. Dans le segment Maison Connectée, malgré des conditions de marché difficiles à la fois en Amérique du Nord et en Amérique Latine, le chiffre d’affaires est resté quasiment stable comparé à 2014, grâce à une forte amélioration du mix produit global dans la plupart des régions et à l’inclusion du chiffre d’affaires relatif à l’acquisition de Cisco Connected Devices.

L’EBITDA ajusté s’est élevé à 565 millions d’euros en 2015, en hausse de 3,1% à taux de change constants par rapport à 2014. La marge d’EBITDA ajusté a atteint 15,5%, en baisse de 1 point comparé à 2014. L’augmentation de l’EBITDA ajusté a résulté d’une solide performance de chiffre d’affaires dans la division Licences, ainsi que d’une forte croissance organique dans les Services de Production, ayant compensé une moindre performance dans les Services DVD au premier semestre, un impact négatif sur les approvisionnements relatif à l’évolution défavorable du taux de change du dollar US par rapport à l’euro au second semestre dans le segment Maison Connectée, ainsi qu’une moindre contribution des activités abandonnées.

L’EBIT ajusté des activités poursuivies a atteint 374 millions d’euros en 2015, en hausse de 8,0% à taux de change constants comparé à 2014. La marge d’EBIT ajusté a atteint 10,2%, en baisse de 0,8 point par rapport à 2014. La hausse de l’EBIT ajusté a reflété une augmentation de l’EBITDA ajusté, compensée en partie par des charges de dépréciations et amortissements plus élevées.

L’EBIT des activités poursuivies s’est élevé à 264 millions d’euros en 2015, en baisse de 0,9% à taux de change constants par rapport à 2014. L’augmentation de l’EBIT ajusté a été entièrement compensée par l’impact d’éléments non-courants, dont notamment (53) millions d’euros d’éléments non-courants relatifs au segment Maison Connectée, incluant les coûts de transaction et d’intégration relatifs à l’acquisition de Cisco Connected Devices pour 24 millions d’euros. Les autres éléments non-courants ayant impacté le segment Maison Connectée ont inclus une dépréciation d’actifs liée à des projets de R&D capitalisés et le règlement d’un litige pour (29) millions d’euros. Les autres éléments non-courants du Groupe, incluant les charges de restructuration, ont été principalement liés aux activités abandonnées dans le segment Services Entertainment et à la cession de M-GO.

Le résultat financier du Groupe a atteint (87) millions d’euros en 2015 par rapport à (117) millions d’euros en 2014, reflétant les éléments suivants :

  • Les charges d’intérêt nettes ont atteint 63 millions d’euros en 2015, en légère amélioration comparé à 2014. La réduction des coûts d’emprunts relative aux opérations de refinancement et de renégociation du coût de la dette du Groupe réalisées en 2014 et 2015 a été en partie compensée par de plus fortes charges d’intérêts au second semestre 2015 liées à l’émission d’un nouvel Emprunt à terme pour financer les acquisitions de Cisco Connected Devices et de The Mill ;
  • Les autres charges financières nettes ont atteint 24 millions d’euros en 2015, en nette baisse comparé à 2014 qui incluait une reprise de l’ajustement IFRS de la dette pour 20 millions d’euros comptabilisée comme une charge sans contrepartie de trésorerie liée à des remboursements de dette anticipés.

La procédure dans le cadre de l’affaire des Tubes Cathodiques aux États-Unis, mentionnée comme un facteur de risque dans le rapport annuel, s’est fortement accélérée en 2015, tout particulièrement en fin d’année. Technicolor estime qu’il y a eu un regain d’intérêt des plaignants à impliquer la Société dans les procédures en cours du fait de l’amélioration de sa situation financière. En 2015 et début 2016, le Groupe est parvenu à conclure des accords transactionnels avec la class action des acheteurs directs, celle des acheteurs indirects et un certain nombre de plaignants à titre individuel. Le montant de ces accords a été comptabilisé comme une charge exceptionnelle d’un total de 49 millions d’euros en 2015, dont 36 millions d’euros seront payés en 2016.

Le résultat net du Groupe est un profit de 78 millions d’euros en 2015 par rapport à un profit de 128 millions d’euros en 2014. Hors l’impact des transactions liées aux Tubes Cathodiques mentionné précédemment, le résultat net du Groupe est stable par rapport à 2014.

 

Etat de la situation financière et position de trésorerie

 Année

 Variation

En million d’euros

2014

2015

Publiée

Flux de trésorerie opérationnelle des activités poursuivies

398

410

+12

Flux de trésorerie disponible du Groupe

230

256

+26

Dette brute à sa valeur nominale

973

1 370

+397

Position de trésorerie

328

385

+57

Dette nette à sa valeur nominale (non IFRS)

645

985

+340

Ajustement IFRS

(62)

(77)

(15)

Dette nette (IFRS)

583

908

+325

 

 

Le flux de trésorerie opérationnelle des activités poursuivies, défini comme l’EBITDA ajusté moins les dépenses d’investissement nettes et les sorties de trésorerie liées aux actions de restructuration, a atteint 410 millions d’euros en 2015, en augmentation de 12 millions d’euros comparé à 2014. En pourcentage du chiffre d’affaires, le flux de trésorerie opérationnelle a atteint 11,2%, en baisse de 0,8 point comparé à 2014, en raison principalement de la moindre marge d’EBITDA ajusté. Les dépenses d’investissement se sont élevées à 106 millions d’euros, relativement stables comparé à 2014, reflétant une gestion sélective par le Groupe de ses investissements. Les sorties de trésorerie liées aux actions de restructuration ont atteint 48 millions d’euros, en augmentation de 3 millions d’euros à taux courant comparé à 2014, reflétant l’impact des activités abandonnées, ainsi que la poursuite par le Groupe de l’optimisation des coûts de l’ensemble de ses activités et au niveau du siège durant l’année.

Le flux de trésorerie disponible du Groupe a atteint à 256 millions d’euros en 2015, en hausse de 22,1% à taux de change constants par rapport à 2014. Les charges financières impactant la trésorerie ont atteint 72 millions d’euros, en hausse comparé à 67 millions d’euros en 2014, en raison de charges d’intérêt plus élevées au second semestre 2015 résultant de l’émission d’un nouvel Emprunt à terme pour financer les acquisitions de Cisco Connected Devices et de The Mill. La variation du besoin en fonds de roulement a eu un impact positif de 29 millions d’euros, en raison d’un séquençage favorable des programmes de licences. Les autres dépenses d’exploitation impactant la trésorerie, principalement liées aux impôts et aux retraites, ont atteint à 89 millions d’euros, en hausse comparé à 72 millions d’euros en 2014, du fait principalement des coûts de transaction et d’intégration liés à l’acquisition de Cisco Connected Devices.

 

 

La dette financière brute à sa valeur nominale s’est élevée à 1 370 millions d’euros à fin décembre 2015, en hausse de 397 millions d’euros par rapport à 973 millions d’euros à fin décembre 2014, hausse principalement liée à l’émission d’un Emprunt à terme complémentaire d’un montant total d’environ 374 million d’euros pour financer les acquisitions de Cisco Connected Devices et de The Mill. Les autres impacts incluaient un effet de change négatif de 79 million d’euros lié principalement à l’appréciation du dollar US face à l’euro, compensé en partie par des remboursements normaux de l’Emprunt à terme de 55 millions d’euros.

La position de trésorerie du Groupe a atteint 385 millions d’euros à fin décembre 2015, en augmentation de 57 millions d’euros par rapport à 328 millions d’euros à fin décembre 2014, en raison principalement d’un flux important de trésorerie généré sur la période.

La dette financière nette à sa valeur nominale a atteint 985 millions d’euros à fin décembre 2015, en hausse de 340 millions d’euros par rapport à 645 millions d’euros à fin décembre 2014. Le ratio de levier financier (dette nette / EBITDA ajusté) a atteint 1,74x à fin décembre 2015 contre 1,17x à fin décembre 2014.

 

 

Frédéric Rose, Directeur général, et Esther Gaide, Directrice Financière, tiendront une conférence téléphonique le vendredi 19 février 2016 à 09h30 (heure de Paris, GMT+1).

Calendrier financier



Chiffre d’affaires du T1 2016

29 avril 2016

Résultats du S1 2016

28 juillet 2016

###

Avertissement : Déclarations Prospectives

Ce communiqué de presse contient certaines déclarations qui constituent des « déclarations prospectives », y compris notamment les énoncés annonçant ou se rapportant à des événements futurs, des tendances, des projets ou des objectifs, fondés sur certaines hypothèses ainsi que toutes les déclarations qui ne se rapportent pas directement à un fait historique ou avéré. Ces déclarations prospectives sont fondées sur les anticipations et convictions actuelles de l'équipe dirigeante et sont soumises à un certain nombre de risques et incertitudes, en conséquence desquels les résultats réels pourraient différer sensiblement des résultats prévisionnels évoqués explicitement ou implicitement par les déclarations prospectives. Pour obtenir plus d'informations sur ces risques et incertitudes, vous pouvez consulter les documents déposés par Technicolor auprès de l’Autorité des marchés financiers.

###

A propos de Technicolor

Technicolor, leader technologique mondial dans le secteur du Media & Entertainment, est à la pointe de l’innovation numérique. Grâce à nos laboratoires de recherche et d’innovation de premier plan, nous occupons des positions-clés sur le marché au travers de la fourniture de services vidéo avancés pour les créateurs et les distributeurs de contenu. Nous bénéficions également d’un riche portefeuille de propriété intellectuelle, centré sur les technologies de l’image et du son. Notre engagement : soutenir le développement de nouvelles expériences passionnantes pour les consommateurs au cinéma, à la maison, ou en mobilité.

www.technicolor.com – Suivez-nous : @Technicolor - linkedin.com/company/technicolor

Les actions Technicolor sont enregistrées sur NYSE Euronext Paris (TCH) et sont négociables aux Etats-Unis sur le marché OTCQX (TCLRY).

Relations Presse

Emilie Megel : +33 1 41 86 61 48

emilie.megel@technicolor.com

Relations Investisseurs

Emilie Megel : +33 1 41 86 61 48

emilie.megel@technicolor.com

Laurent Sfaxi : +33 1 41 86 58 83

laurent.sfaxi@technicolor.com

Relations Actionnaires

0 800 007 167

shareholder@technicolor.com

 



[1] Variation à taux de change constants hors activités abandonnées (Distribution et Cinéma Numérique, IZ-ON).

[2] Comprenant le segment Services Entertainment hors activités abandonnées et le segment Maison Connectée.

[3] Variation à taux de change constants en 2015 par rapport à 2014.