Richard Lessard - coloriste - Technicolor Montréal

Richard Lessard

Coloriste

Groupe:Coloristes

Lieu:

Lorsque Richard Lessard rejoint Technicolor en 1997, il est déjà riche d’une solide expérience. C’est au sein de la chaîne de télévision TVA  qu’il a commencé sa carrière en postproduction : embauché dans un département tout juste créé à l’époque, le CME (Centre de Montage Électronique), il y travaillera 16 ans comme coloriste.

Depuis son arrivée chez Technicolor, Richard a pu exercer ses talents de coloriste sur une multitude de projets, qu’il s’agisse d’intermédiaires numériques (DI) ou de rushes, pour des longs-métrages comme pour des séries TV. Récemment, par exemple, il a collaboré au film Lance et compte, adaptation cinématographique de la série éponyme qui connu un immense succès au Québec dans les années 80.

L’expérience professionnelle qui l’a le plus marqué reste la mini-série Race to Mars, dont il a réalisé l’étalonnage. Pas étonnant que le système d’étalonnage Lustre soit son outil de prédilection. Mais que serait la puissance d’un logiciel sans une touche d’inspiration ? Richard puise la sienne dans la photographie publicitaire,  les arts visuels et la 3D, dont il attend beaucoup dans les prochaines années.

Passionné par son métier, Richard n’a qu’une ambition : continuer à apprendre et à progresser. « Faire de mon mieux, dans tous mes projets », résume-t-il.  

En en dehors du travail ? Si Richard a du mal à lâcher son iPad, il apprécie avant tout les plaisirs simples, comme jouer avec ses 3 enfants, ou s’offrir un bon dîner chez Laloux, sa table préférée à Montréal. D’ailleurs, s’il gagnait 1 million de dollars, sa seule folie serait de s’offrir un appartement dans un pays chaud.  

Mais nul besoin de voyager pour s’évader. Pour changer d’horizon, Richard se plonge dans le monde artificiel de Blade Runner, son film préféré, ou dans l’univers médiéval et fantastique de la trilogie l’Epée de Shannara, de Terry Brooks… Pourtant, son grand héros de cinéma est bel et bien contemporain : c’est Indiana Jones, sans hésitation !