19 Décembre 2018

Mary Poppins de retour dans un tourbillon de couleurs et d’animations

Michael Hatzer, coloriste numérique expert chez Technicolor, le réalisateur Rob Marshall et le directeur de la photographie Dion Beebe ont créé les magnifiques palettes de couleurs du Retour de Mary Poppins.

  • Michael Hatzer et son équipe ont recréé les détails iconiques de Londres avec un clin d’œil complice au Mary Poppins d’origine. Les lieux et détails spécifiques à ce nouveau volet de l’histoire ont été conçus de A à Z, avec le plus de réalisme possible.
  • Les équipes Marketing de Technicolor ont produit une quantité impressionnante de supports de promotion, dont plus de 200 bandes-annonces, spots télévisés et publicités en ligne.

 

C’est à un véritable mythe des studios Disney que s’est attaqué Rob Marshall : Mary Poppins, sorti en 1964. Tout juste dévoilé pour les vacances de Noël, Le Retour de Mary Poppins met de nouveau en scène la charmante gouvernante (interprétée par Emily Blunt). Elle reprend du service pour s’occuper des enfants de Michael et Jane Banks, suite à un drame familial. Avec l’aide de son ami Jack (Lin-Manuel Miranda) et de ses tours de magie inimitables qui transforment les tâches quotidiennes en aventures extraordinaires, notre héroïne redonne à la famille goût à la vie.

Tout comme pour le film de 1964, Technicolor a été mandaté pour apporter sa propre touche de magie à l’écran. Michael Hatzer avait déjà travaillé avec le réalisateur Rob Marshall et le directeur de la photographie Dion Beebe sur la couleur de Promenons-nous dans les bois, et avec Dion Beebe sur de nombreux autres projets.

Pour Le Retour de Mary Poppins, Michael Hatzer et son équipe ont démarré l’étalonnage et la colorimétrie dès les premiers tests caméras et costumes, tout en finalisant les réglages destinés aux rushes et aux effets spéciaux. L’agrégation de tous ces paramètres a permis la constitution d’une « bible de la couleur » que Rob Marshall, Dion Beebe et le reste de l’équipe de production ont pu utiliser tout au long du tournage.

Grâce à un subtil mélange d’ancien et de moderne, l’équipe a su créer une atmosphère propre à ce nouveau volet tout en rendant hommage à la version de 1964. La ville de Londres, la maison des Banks ou encore l’allée des Cerisiers ont été recréés avec un clin d’œil au film d’origine. Les nouveaux décors et éléments imaginés pour Le Retour de Mary Poppins ont quant à eux été conçus de A à Z.

Interrogé sur la façon dont l’équipe a traité les nombreuses scènes musicales et créations animées du film, Michael Hatzer explique : « Rob Marshall et Dion Beebe ont prêté une grande attention à la mise en place de l’éclairage pour chaque séquence, que nous avons ensuite complété en postproduction. Le contraste entre l’ambré des réverbères à gaz et le bleu cyan délavé de la nuit dans la scène de danse “Luminomagifantastique” est un bon exemple de ce travail. Ce contraste n’altère en rien la visibilité des acteurs ni de leurs costumes. »

Le film a été tourné avec des caméras ARRI Alexa SXT et Alexa MINI dans les studios Shepperton, à Londres. Notre équipe de Los Angeles est bien rodée à la gestion de projets à distance et avait déjà travaillé sur de nombreuses productions britanniques. Elles ont passé beaucoup de temps sur le tournage, en plus des sessions de travail à distance depuis Hollywood sur les sujets de colorimétrie.

L’équipe a passé deux semaines à Los Angeles pour faire le pré-étalonnage, puis six semaines de finalisation de la colorimétrie avec Rob Marshall, Dion Beebe et le monteur Wyatt Smith dans les bureaux de postproduction de Technicolor à New York. Le second coloriste Allie Ames et le monteur digital Jeff Cornell y ont travaillé main dans la main avec Michael Hatzer pour boucler le film.

Michael Hatzer a énormément travaillé avec Wyatt Smith, qui a été déterminant dans la colorisation des séquences d’animation 2D les plus complexes, ainsi que des illustrations peintes à la main. Le film tout entier repose sur de nombreuses couches de mats et de roto articulé réalisées par son équipe à Los Angeles, et notamment par Jason Myres et Gray Marshall. Chris Jensen, second coloriste de Michael Hatzer depuis de nombreuses années, a travaillé avec l’expert en colorimétrie Josh Pines pour mettre en place le processus de travail. Il était également en charge du pré-étalonnage des effets visuels et de la supervision des livraisons finales du film : 2K SDR, 2K DolbyVision EDR, IMAX, plus UHD HDR Blu-ray, HD Blu-ray et DVD.

Michael Hatzer et son équipe, ainsi que l’équipe Marketing de Technicolor, ont été fortement impliqués dans la promotion du film. Ensemble, ils ont créé plus de cinq bandes-annonces nationales et internationales et près de 200 spots télévisés, dont plusieurs courts-métrages nationaux et internationaux et une version spéciale de trente minutes.

Le mot de la fin de Michael Hatzer : « Travailler avec l’incroyable Rob Marshall sur son époustouflante version de cette mythique production Disney était une expérience inoubliable. »

We use cookies on our website to support technical features that enhance your user experience.

We also use analytics & advertising services. To opt-out click for more information.